Pascal Web TV

Web TV pour promouvoir l'entrepreneuriat, l’employabilité des jeunes et des Femmes au Bénin et en Afrique ainsi que la Démocratie et la bonne gouvernance.

Actualité NationaleDéveloppement durable

Life After Abuse Foundation au service des femmes et des jeunes filles au Bénin

MEN CAN END VIOLENCE CONFÉRENCE: 1ere édition

 

Les membres de Life After Abuse Foundation ont organisé la première édition de l’activité dénommée Men Can End Violence Conference le samedi 17 août 2019. Cette conférence qui a eu lieu dans la salle C1 de la zone master de l’Université d’ Abomey Calavi, vise à impliquer tous les hommes dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Impliquer tous les hommes dans la lutte pour mettre fin aux violences faites aux femmes, c’est l’objectif principal visé par les membres de la fondation à travers l’organisation de cette conférence à l’Université d’Abomey Calavi le samedi 17 août 2019 dans la salle C1 de la zone master. Ayant pour thème << le rôle de l’homme dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles>>, cette première conférence a réuni les étudiants, les autorités universitaires et diverses personnalités. Sur la question du rôle de l’homme dans la lutte contres les violences faites aux femmes, Tatiana HOUNDJO une panéliste, jeune leader de l’Union européenne, n’a pas manque de préciser que ce combat est l’affaire de tous. << La plupart du temps quand on parle de ces sujets là on est souvent entre femmes. Ce serait bien d’impliquer aussi les hommes pour pouvoir les conscientiser pour qu’ils aient une prise de conscience par rapport à ce phénomène >> a t- elle ajouté. Désiré HOUNGNIGBE, Jeune Parlementaire du Bénin a estime qu’au Benin, les hommes ne sont pas assez engagés dans cette lutte contrairement aux femmes qui font leurs preuves. Il a donne comme exemple : << Maître Marie Élise GBEDO que tout le monde connaît par rapport à son travail pour le bien être des femmes marginalisées dans nos sociétés >>.

Aurore DOSSOU YOVO AHOKIN, coach en développement personnel et directrice de la société Energy TIC au Bénin, quant à elle pense qu’il faut emmener les femmes et les hommes à lire la parole de Dieu pour la lutte efficace contre les violences. Ce qui pour elle << permet d’avoir la crainte de Dieu dans leur cœur et d’éviter de faire du mal à leur vis-à-vis >>. <<Les hommes sont souvent ceux qui pratiquent la violence donc il faut essayer de trouver un programme qui sera conduit par les hommes eux même afin de trouver d’issue à ces maux qui empêchent la femme ou la jeune fille d’évoluer dans la société >> c’est ce qu’a ajouté Innocent ZOTOGLO président de Youth Association for Africa’s Development (YAAD) au Togo. Les membres de LAAF projettent organiser des séances de sensibilisations sur les questions liées au genre et à la protection des droits de la femme au Togo.

                                                                                                     Tatiana BANON.

Comment here