Aller à la barre d’outils

Pascal Web TV

Web TV pour promouvoir l'entrepreneuriat, l’employabilité des jeunes et des Femmes au Bénin et en Afrique ainsi que la Démocratie et la bonne gouvernance.

COVID-19 ACTUALITE

AFRIQUE  FACE AUX EFFETS DU COVID-19 

Emmanuel Macron favorable pour l’annulation de la dette africaine

La plupart des pays africains sont parmi les pays les plus endettés au monde. À cet effet, ces pays risquent grand face aux effets du nouveau Coronavirus. Face à cela, le Président français, Emmanuel Macron répond favorable à l’annulation des dettes des pays africains. 

Robert LOKOCLOUNON

Ce lundi 13 avril 2020, le Président français, Emmanuel Macron a plaidé pour une annulation de la dette extérieure pour une majorité d’Etats africains. C’était lors de son allocution télévisée  face à la population française dans le cadre du confinement en cours et de la rentrée probable dans les enseignements sauf celui supérieur, informe Le Monde. En effet, la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19 met en effondrement l’économie africaine dont les uns et les autres craignent le pire. À cet effet, les pays vulnérables sont les pays à grand risque dont une annulation massive de leur dette publique extérieur pourrait leur alléger la tâche.

Pour rappel, en fin mars, les ministres africains des finances avaient déjà demandé 100 milliards de dollars à la communauté internationale pour lutter contre le Covid-19, dont 44 milliards affectés au remboursement de leurs dettes et de leurs intérêts. Pour l’heure, le FMI et la Banque mondiale appellent seulement à suspendre le remboursement des emprunts des pays les plus pauvres auprès des créanciers bilatéraux, et le FMI a annoncé quelques heures après l’intervention d’Emmanuel Macron le versement d’une aide d’urgence à 25 pays parmi les plus pauvres du monde, dont 19 sont en Afrique, explique Le Monde. De la suspension à l’annulation, le chemin reste encore long. Mais l’économiste sénégalais, Ndongo Samba Sylla, craint le sort des créanciers privés et l’avenir de ces pays endettés. « Les créanciers privés n’y ont aucun intérêt. Peut-être qu’ils accepteront le principe d’un moratoire pour retarder le paiement de la dette, mais il faudra bien finir par la payer. Et, après la crise du coronavirus, ces Etats endettés se retrouveront coincés à nouveau », rapporte la source. Il convient que ces pays africains les plus endettés se trouvent des stratégies structurelles pour, déjà à leur niveau, réduire les dettes extérieures.

Comment here

Dutch Dutch English English French French