Pascal Web TV

Web TV pour promouvoir l'entrepreneuriat, l’employabilité des jeunes et des Femmes au Bénin et en Afrique ainsi que la Démocratie et la bonne gouvernance.

Actualité InternationaleEntrepreneuriat

64% des jeunes femmes pensent que l’entreprenariat peut faire évoluer la société

Besoin de sécurité, envie d’être utile, manque d’idée… les filles sont toujours moins nombreuses que les garçons à se lancer dans la création d’entreprise. On vous explique pourquoi avec le sondage OpinionWay pour France Active.

Les jeunes femmes sont plus motivées par le côté utile de l’entreprenariat que par la question de l’argent, explique Fanny Gérôme, directrice du développement de France Active. C’est en effet l’un des résultats de ce sondage qui s’intéresse à la création d’entreprise chez les jeunes. Parmi les jeunes femmes interrogées, 64% voient l’entreprenariat comme un moyen efficace de faire bouger les choses dans la société.

Aujourd’hui et plus que les générations précédentes, les jeunes font le lien entre leur intérêt individuel et l’intérêt collectif, souligne-t-elle. Ils ne cloisonnent plus leur vie privée et leur vie professionnelle et sont convaincus que l’entreprise doit avoir un intérêt. Et c’est prégnant chez les femmes.

A la question : Si vous deviez créer une entreprise demain, dans quel secteur aimeriez-vous le faire ?, les jeunes femmes de l’étude répondent la culture, la santé, l’action sociale ou encore l’environnement.

Et les jeunes hommes ? L’informatique, le commerce, ou encore le marketing. Des secteurs très différenciés qui assignent une fois de plus les femmes aux domaines du soin et du social et les hommes à ceux de la technique et du scientifique.

UN ENTREPRENARIAT ENCORE TRÈS SEXUÉ

Si elles accordent un intérêt à l’entreprenariat, elles sont tout de même moins nombreuses que les jeunes hommes à vouloir se lancer. 38% des femmes interrogées affirment qu’elles aimeraient créer leur propre entreprise contre 48% des jeunes hommes. Parmi les points qui les font hésiter : le financement, l’insécurité de l’emploi, le manque d’idée ou encore le manque de soutien.

L’accès à l’investissement leur est encore très fermé, c’est un milieu masculin et c’est la raison pour laquelle on a mis en place un fond de garantie d’initiative des femmes, rajoute la directrice du développement de France Active.

Ce réseau associatif soutient chaque année 7500 entrepreneurs dont la moitié sont des femmes, pour les aider aux financements, à la création d’entreprise et au démarrage des activités. Un accompagnement non négligeable quand on apprend que pour la moitié des femmes interrogées, c’est le financement et le réseau professionnel qui les inciteraient le plus à se lancer dans l’aventure !

Méthodologie

Le sondage OpinionWay pour France Active a été réalisé du 20 au 21 mars 2019 auprès d’un échantillon de 1009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Source: ElleActive

Comment here